Gabrielle REGULA, enseignante-chercheuse, a reçu le prix Diderot 2018 qui récompense une personnalité pour son engagement dans la culture scientifique, technique et industrielle

La SATT Sud-Est, à travers Laetitia LASAGESSE,  a soumis en juillet 2018 un dossier de candidature auprès de l’Amcsti pour le Prix Diderot-Curien qui récompense une personnalité œuvrant dans le domaine de la culture scientifique, technique et industrielle. Il s’agit de la chercheuse Gabrielle REGULA qui œuvre depuis des années contre les stéréotypes et plus précisément en faveur de l’égalité Femme/Homme sur le campus de l’université d’Aix-Marseille où elle travaille

lauréats prix Diderot

Un engagement en diffusion scientifique auprès des collèges et lycées, avec l’aide de la cellule de culture scientifique et technique d’AMU, des associations telles que les petits débrouillards (de Frais Vallon) et l’ACAM (association de cristallographie d’Aix Marseille), ou des événements tels que « la nuit européenne des chercheur.e.s »  et plus récemment sur le thème de l’(in)égalité Femmes/Hommes sciences.

Gabrielle REGULA, a grandi au sein d’une famille de 4 filles à qui l’on a appris le goût des sciences et de la réussite scolaire dans des valeurs de partage et d’égalité.

C’est, fortement engagée sur le thème de équitéFemme/Homme et plus largement la lutte contre les stéréotypes de genres, qu’elle a tout d’abord mené, pendant 3 ans, dans le cadre de la mission Egalité Femme/Homme, un état des lieux des populations étudiantes des campus d’Aix-Marseille.

Enseignante-chercheure, elle poursuit cet engagement en intégrant l’activité pédagogique et ludique « Des chiffres et des femmes » dans son cours et en la présentant lors de la Fête de la Science et lors des Journées du 8 mars 2016 et 2017. Cette activité permet de rappeler aux jeunes les étapes phares de l’évolution de la condition féminine du 12e siècle à nos jours.

En 2016, Gabrielle organise pour la première fois une soirée Gender Equity in Physics dans le cadre du congrès bi-annuel Extended Defects in Semiconductors existant depuis 1978, ou intervient Caroline Champenois, de l’association «femmes et sciences». Gabrielle propose des bourses féminines grâce au soutien de la SFP et de la mission égalité femmes/hommes d’AMU. Elle y présente l’évolution depuis 10 ans du pourcentage de participantes, de communications orales féminines, de conférencières et de femmes présentes dans le comité de pilotage du congrès.

Un jeu de plateau pour montrer la performance des femmes « créatrices d’inventions »

Gabrielle aidée de sa sœur Karine MARIANI de sa collègue Caroline PERON, de la Bibliothèque Universitaire de Saint Jérôme, a créé, pour le 8 mars 2017, un jeu de plateau sur les inventions féminines d’objets quotidiens, destiné à montrer à tous et toutes que les femmes aussi savent réaliser des inventions, et les breveter. S’adressant autant aux élèves de CM1-CM2 qu’aux doctorants, l’objectif de ce jeu, pour Gabrielle et ses collègues, est de réussir à changer les mentalités et à réduire les stéréotypes sur les domaines « STEM » (Science, Technology, Engineering & Mathematics).

L’Asmcsti à l’origine des prix Diderot-Curien

L’Amcsti, le réseau professionnel des cultures scientifique, technique et industrielle, est une association qui œuvre pour la reconnaissance de ces dernières (CSTI). L’association anime, fédère et accompagne la diversité des structures œuvrant au partage des savoirs et de la connaissance sur leurs territoires.

Créés en 2002 par l’Amcsti, réseau professionnel des cultures scientifique, technique et industrielle (CSTI), les prix Diderot souhaitent mettre en valeur les initiatives, les institutions et les personnalités se distinguant par leur créativité et leur engagement quotidien dans le partage des savoirs.

La soirée des Prix Diderot a eu lieu cette année, le lundi 15 octobre à 18h30 au Théâtre de la Reine Blanche à Paris. Ils récompensent les projets et les acteurs engagés dans le partage des cultures scientifique, technique et industrielle, sontorganisés par l’Amcsti et sont soutenus par le Musée des Arts et Métiers, le Muséum national d’Histoire naturelle et Universcience.

La SATT Sud-Est félicite Gabrielle REGULA pour ce projet

Le jeu de plateau créé par Gabrielle et sa collègue, accueilli très positivement lors des manifestations du 8 mars où il a été proposé, est désormais accompagné par la SATT Sud-Est en vue de sa valorisation. La SATT Sud-Est est fière de porter un projet en faveur des vocations scientifiques féminines et applaudit Gabrielle REGULA pour cette belle réussite.