Yukin Therapeutics, start-up biotech issue de la recherche publique niçoise, défie les cancers


La SATT Sud-Est transfère à Yukin Therapeutics une innovation très prometteuse dans la lutte contre le cancer, cofinancée avec le Canceropôle Provence-Alpes-Côte d’Azur, et annonce son entrée au capital de la start-up accompagnée par Advent France Biotechnology. C’est une belle réussite conjointe de la SATT Sud-Est et du Canceropôle PACA, partenaires pour l’attractivité du territoire et l’implantation de jeunes entreprises innovantes

Image of a laboratory hood - large

La SATT Sud-Est concède à la jeune start-up pharmaceutique Yukin Therapeutics une licence d’exploitation exclusive de 2 brevets, en copropriété de l’Université Nice Sophia Antipolis, de l’Inserm, du CNRS et du CHU de Nice. L’invention est issue de travaux scientifiques repérés et propulsés par le Canceropôle Provence-Alpes-Côte d’Azur ; protégée par la SATT Sud-Est, elle est développée et cofinancée par la SATT Sud-Est et le Canceropôle PACA. L’invention concerne un arsenal thérapeutique ciblant le cancer de la peau, ainsi que la plupart des cancers solides dont le cancer pancréatique. L’immunothérapie est qualifiée de découverte majeure et s’est vue récompensée du Prix Nobel de Physiologie ou de Médecine 2018. Toutefois, des obstacles thérapeutiques au traitement des cancers subsistent avec, pour conséquence, une efficacité limitée à un nombre restreint de patients. Les équipes niçoises de biologistes et de chimistes du Pr Thierry PASSERON, PU-PH au Centre Méditerranéen de Médecine Moléculaire (C3M) et au CHU de Nice, fondateur et consultant scientifique de Yukin Therapeutics, et du Dr Rachid BENHIDA, Directeur de Recherche CNRS à l’Institut de Chimie de Nice (ICN), également fondateur et consultant scientifique de la start-up, ont décidé de mettre au point une nouvelle stratégie thérapeutique. L’objectif ? Booster l’efficacité de l’immunothérapie. Les chercheurs visent une cible thérapeutique, la kinase « NF-kappa-B-inducing kinase » ou NIK. L’outil thérapeutique, protégé par un portefeuille de brevets, consiste en une série de composés actifs synthétisés au laboratoire. En modulant l’activité de la kinase NIK, ces composés induisent une réponse anti-tumorale et accentuent les effets d’un traitement par anticorps anti-PD-1, le traitement de référence sur le marché. Cela a été observé in vitro sur cellules de mélanome et de cancer du côlon, poumon, sein, prostate et pancréas, et in vivo dans le mélanome et le cancer colorectal chez la souris. Ce projet fait l’objet d’un accompagnement et d’un investissement conjoints de la SATT Sud-Est et du Canceropôle PACA.

La start-up Yukin Therapeutics est une SAS fondée par les chercheurs inventeurs, spécialisée en développement pharmaceutique, et basée à Biot (06). Yukin Therapeutics vise à utiliser ces inhibiteurs « first-in-class » de la kinase NIK sur des indications ciblées en oncologie. Par ailleurs, les chercheurs ont déjà obtenu des résultats prometteurs sur d’autres indications comme le cancer colorectal notamment. Yukin Therapeutics est accompagnée par son actionnaire principal, le fonds d’investissements en santé Advent France Biotechnology. La SATT Sud-Est, qui a transféré la technologie grâce à un programme de maturation, et un programme Emergence et Accompagnement (EmA) initié et piloté par le Canceropôle PACA, est entrée au capital de Yukin Therapeutics. Yukin Therapeutics a pour objectif de poursuivre le développement de ses composés en phases cliniques. Lire la suite et les témoignages

Logo Yukin Therapeutics
Logo Advent France Biotechnology
Logotype du canceropôle PACA

Pour aller plus loin

Twitter

#YukinTherapeutics #biotech @Univ_Nice @Insermpacacorse @CNRS_DR20 @CHUdeNice #AdventFranceBiotechnology @SATTse_ @CanceropolePACA